icon-account icon-glass

Interviews d'accouchement

Interview d'accouchement : Paloma Jonas

@paloma

Qui êtes-vous / que faites-vous dans la vie ?

Je suis Paloma. Je suis la co-fondatrice et designer de la marque VALENTINENYC.COM et maman de Bowie et Rome.

Quel âge avez-vous ?

34 ans.

Dans quelle ville habitez-vous ?

Los Angeles, en Californie.

Donnez-nous une info essentielle à connaître sur vous ?

Je suis originaire d’Australie mais j'ai passé la plus grande partie de ma vie à l’étranger.

Combien d'enfants avez-vous? Quelle était la différence entre leurs naissances ?

J'ai deux enfants : un fils, Bowie (2 ans et demi) et une fille, Rome Coco (1 an).

Leurs naissances étaient très différentes. Bowie est né à l'hôpital. J'étais en travail à la maison toute la journée et mon col était ouvert à 9 cm lorsque je suis arrivée à l'hôpital. Il est sorti si vite que le docteur n'a même pas eu le temps d’arriver dans la pièce. Ça a duré 12 heures mais c’était tout à fait gérable.

Rome est née à la maison, de la première contraction jusqu’à ce qu’elle soit dans mes bras, il s’est écoulé pas plus de 2 heures et demi. C'était incroyablement rapide, super intense et honnêtement, rien de tout ce qui est arrivé n’était planifiable. J'avais une équipe magique de sages-femmes autour de moi et ma doula m’encourageait à pousser. Tout était parfaitement sous contrôle et l’idée d’être à la maison sans soins médicaux traditionnels m’a vraiment portée.

Êtes-vous plutôt une encyclopédie vivante de l’accouchement ou vivez-vous dans l’ignorance la plus totale et misez tout sur votre instinct ?

Je suis un peu au milieu. Je pense que la connaissance est la clé de beaucoup de choses mais je n'aime pas non plus avoir des idées arrêtées. J'ai fait de l’hypnose de naissance (“hypnobirthing” en anglais, méthodes de relaxation et de méditation préparatoires à la naissance) et j'ai eu une doula incroyable qui a vraiment travaillé avec moi sur mes attentes et mes peurs. J'ai vraiment compris ce dont je n’avais pas envie pour le jour de mon accouchement, mais que j'étais quand même prête à accueillir tout type de situation.

Accouchement avec ou sans péridurale ? Pourquoi ?

Pas de péridurale. Je voulais vraiment faire l'expérience d'une naissance avec zéro médicament et j’y suis parvenue deux fois. Ça ne convient pas à tout le monde mais moi, je voulais vraiment le vivre et j’ai eu la chance de ne pas avoir de complications ou de difficultés.

Votre niveau de stress / peur par rapport à l’accouchement entre 1 et 10 ?

5. Il y a toujours beaucoup d’angoisse autour de la naissance. Vous n’avez qu’une idée en tête : surmonter cette épreuve et avoir un bébé en bonne santé. De mon côté, j’ai une approche assez holistique de la préparation à l'accouchement, alors j’ai travaillé autant j’ai pu sur mon anxiété et mes émotions. Maman épanouie, bébé apaisé.

Qu’est-ce qu’on ne vous a jamais dit sur l’accouchement, et que vous auriez aimé savoir ?

On entend tellement d'histoires horribles sur les accouchements ! Personne ne vous dit que cela peut être très intense mais gérable. J'ai fait confiance à mon corps, je l'ai laissé faire ce dont il avait besoin et c'était incroyable à vivre.

Qu’est-ce que vous avez trouvé le plus dur ? La grossesse, l’accouchement ?

Avec Bowie, l'allaitement a été une torture, il avait un frein à la langue et l'allaitement était incroyablement douloureux. Mes mamelons étaient très craquelés et j'ai pleuré pendant des semaines à chaque fois que je devais lui donner le sein.

Avec Rome, la grossesse a été plus difficile. Bowie avait 6 mois quand j'ai découvert de manière inattendue que j'étais enceinte. Mon corps ne s'était pas complètement rétabli et être enceinte deux ans de suite m’a achevée. J'ai eu une telle accumulation de maux et de douleurs que j'étais juste une charge d’émotions les 4/5 premiers mois.

Comment avez-vous préparé votre accouchement ?

Beaucoup de marche, du yoga, les cours d'hypnose de naissance (hypnobirthing) et être en contact avec d’autres femmes enceintes m’a été d’un incroyable soutien.

Quelle était votre stratégie pour le Jour J de l’accouchement ?

J’ai commencé mon travail pour les deux accouchements entourée à chaque fois d’une excellente équipe de soutien. J’avais les idées claires mais je ne pensais pas à la façon dont tout ça allait se terminer. Pendant que j'étais en travail, j’étais concentrée sur le moment présent et je me laissais aller. Un pas après l'autre.

Une anecdote marrante ou non lors de votre accouchement ?

La deuxième fois qu’elles vont être mamans, les femmes devraient toujours avoir un plan d'exécution rapide en tête. Nous n'avons même pas pu eu le temps de sortir la baignoire d'accouchement, alors mon pauvre mari était comme un fou, il remplissait la baignoire tout en essayant d’être présent à mes côtés. Le tuyau s'est cassé et a pulvérisé de l'eau partout dans la maison. C’est drôle maintenant, mais sur le moment pas vraiment. Ha!

Et si c’était à refaire ?

Je ferais sans aucun doute un autre accouchement à la maison. La baignoire est prête maintenant.

Un conseil pour nos lectrices ?

Faites simplement confiance à votre corps et à votre bébé pour savoir quoi faire. Ne pas se prendre la tête et se laisser aller est le meilleur conseil que je puisse partager. Nous avons été conçues pour donner la vie.

Interview d'accouchement : Marine Braunschvig

@marinebraunschvig

Qui êtes-vous / que faites-vous dans la vie ?

Je suis styliste free-lance, je travaille pour des magazines, avec des célébrités et je fais aussi du conseil pour des marques.

Quel âge avez-vous ?

Je viens d’avoir 40 ans !

Dans quelle ville habitez-vous ?

Paris.

Donnez-nous une info essentielle à connaître sur vous ?

Je suis fan de vieux rock 60’s et 70’s.

Est-ce votre premier accouchement ?

Oui.

Êtes-vous plutôt une encyclopédie vivante de l’accouchement ou vivez-vous dans l’ignorance la plus totale et misez tout sur votre instinct ?

J’ai demandé des conseils autour de moi et je voulais connaître toutes les histoires de mes copines sur leur accouchement (même les pires…). Je voulais savoir tout ce qu’il pouvait se passer.

Accouchement avec ou sans péridurale ? Pourquoi ?

Sans péridurale, j’avais fait de l’hyponaissance car j’ai une phobie des piqûres et des prises de sang… Alors la péridurale, pour moi, c’est un cauchemar !

Votre niveau de stress / peur par rapport à l’accouchement entre 1 et 10 ?

10.

Qu’est-ce qu’on ne vous a jamais dit sur l’accouchement et que vous auriez aimé savoir ?

On m’a tout dit, je voulais tout savoir.

Qu’est-ce que vous avez trouvé le plus dur ? La grossesse, l’accouchement ? Comment avez-vous préparé votre accouchement ?

Le début de la grossesse a été très dur pour moi. Il fallait que je me fasse à l’idée que je ne pouvais plus boire, ni fumer. Plus autant de thé vert (alors que j’en bois toute la journée), plus de fromages frais… Le début était intense, en plus, j’avais des nausées.

Une anecdote marrante ou non lors de votre accouchement ?

Le moment où on m’a recousu… Vu que je n’avais pas eu de péridurale, j’ai bien senti. J’ai trouvé ça pire que l’accouchement.

Et si c’était à refaire ?

Je referais pareil. J’ai accouché en trois quarts d’heure sans péridurale, grâce à l’hypnonaissance, c’était bien moins pire que ce que je m’imaginais. J’avais entendu tellement d’histoires que je m’attendais au pire, et tout s’est vraiment bien passé.

Un conseil pour nos lectrices ?

L’hypnonaissance pour les stressées comme moi. Mon hypnotiseuse, Elizabeth, n’arrêtais pas de me dire « Notre corps sait le faire », elle avait raison.


0 commentaires


Laisser un commentaire

AJOUTER AU PANIER